Un guide pratique pour se chauffer correctement au bois | yourFire

c'est une idée de yourFire

Un guide pratique pour se chauffer correctement au bois

Des astuces pour utiliser le bois de façon écolo

Le projet Interreg IV COME Communes A++ a été réalisé grâce à la collaboration de 8 partenaires italiens et autrichiens : la Province d'Udine, le chef de file du projet, le Land Carinthie, la Province de Belluno, l'Agence pour l'énergie de la Région Frioul-Vénétie Julienne, la Province autonome de Bolzano-Haut-Adige, la Région autonome du Frioul-Vénétie Julienne, l'Ökoinstitut Südtirol/Alto Adige et Energie Tirol. Le projet a terminé en août de l'année dernière ; parmi les résultats « concrets » que ce projet a permis de réaliser, figure également un excellent guide pratique, rédigé avec la collaboration d'Aiel, intitulé : « Comment se chauffer correctement au bois ».

Les organismes locaux impliqués dans le projet appartiennent tous à des régions de montagne, très concernées par le thème des particules produites par les appareils fonctionnant au bois. De récentes études démontrent qu'en l'absence de mesures technologiques, rien qu'avec un choix et un allumage correct du bois, on pourrait faire beaucoup pour réduire les émissions polluantes. Voyons les conseils que donne ce guide (vous pouvez le télécharger en entier ici - disponible en Italien seulement).

 

LE CHOIX DU BOIS

Selon le guide, les éléments qu'il est important d'évaluer en préparant ou en achetant le bois sont :

  • le type de bois : il conseille d'utiliser uniquement du bois vierge, non contaminé, et de se renseigner sur les propriétés du bois et d'un bon séchage ;
  • l'humidité : il ne faut utiliser que du bois sec, car le bois humide chauffe peu, diminue le rendement de l'appareil et produit des émissions polluantes ;
  • les dimensions : il convient de préférer du bois fendu par rapport au bois rond, et des bûches de mesures uniformes, idéalement moyennes ou petites (25-33 cm de longueur, 5-15 cm de diamètre).

 

L'ALLUMAGE

Le guide conseille de :

  • charger le bois par le haut, et non comme on fait traditionnellement, par le bas, pour réduire les émissions polluantes ;
  • utiliser du petit bois très sec ou les allume-feux prévus à cet effet, pour atteindre rapidement une température élevée dans le foyer, mais éviter le papier ou le carton qui polluent l'air en brûlant ;
  • favoriser l'entrée d'air frais en phase d'allumage, pour obtenir une flamme vigoureuse, en ouvrant complètement la prise d'air et en la refermant seulement quand une bonne base de braises s'est formée ;
  • introduire par après seulement des bûches plus grosses et ne pas trop charger la chambre de combustion ;
  • garder toujours la porte de l'appareil bien fermée pendant le fonctionnement.

 

LE CHOIX D'UN PRODUIT À BOIS ADAPTÉ

Les appareils à bois obsolètes sont les principaux responsables des émissions polluantes. Il existe pour le moment en France et en Europe de nombreux appareils à bois, dont plus d'un million de pièces dans les zones les plus peuplées (par examole le Nord de l'Italie). Plus de la moitié des générateurs est de type traditionnel, avec un âge moyen qui dépasse dix ans et un facteur d'émission de PM10 supérieur à 400 g/GJ.

Les aides financières des Governements pour remplacer son vieux poêle à bois sont nombreuses.

Le guide recommande en général d'acheter des appareils certifiés et ayant des attestations supplémentaires pour un meilleur rendement thermique, de faibles émissions et des consommations électriques conformes aux normes européennes les plus restrictives.

Si vous voulez, vous pouvez jeter un coup d'oeil ici aux poêle à bois MCZ et aux foyers fermées MCZ.

Wood logs holder

Ajouter un commentaire

Articles Similaires