Le marché du pellet | yourFire

c'est une idée de yourFire

L'avenir du pellet européen

L'offre actuelle sera bientôt élargie pour répondre à la croissance de la demande

Le pellet : est-il vrai que tout le monde en cherche et qu'il est de plus en plus difficile d'en trouver ? Au cours de ces derniers mois, peut-être que oui, mais le futur proche nous réserve des nouveautés intéressantes. C'est Annalisa Paniz, responsable du Groupe des Appareils Ménagers pour AIEL, la principale association italienne du secteur Bois Énergie, qui nous les présente.

 

Madame Paniz, en tant qu'experte du secteur, pouvez-vous nous expliquer comment et dans quelle mesure la demande de pellet augmente en Italie et à l'étranger ?

L'Italie est le principal marché européen en ce qui concerne la consommation domestique de pellet, qui a atteint 2,5 millions de tonnes en 2013 avec des taux de croissance stables de 15 % au cours de ces trois dernières années. La production nationale, qui ne couvre pas plus de 20 %, répond seulement marginalement à la demande élevée. L'Italie est donc aussi le principal importateur mondial de pellet à usage domestique, avec des provenances extrêmement diversifiées. L'Autriche, l'Allemagne, la Croatie et la Slovénie sont historiquement les principaux pays auprès desquels nous nous approvisionnons. Toutefois, l'augmentation sensible de la consommation dans ces pays (sauf en Allemagne), ainsi que dans d'autres, a entraîné une contraction de la disponibilité à l'exportation.

Par conséquent, la logistique d'approvisionnement du pellet a subi un changement en 2013, avec une augmentation des importations par voie maritime en provenance de l'Amérique du Nord au détriment des importations par voie terrestre. L'Amérique du nord, et en particulier les États-Unis, est caractérisée par une capacité de production presque illimitée et les grands groupes internationaux sont de plus en plus attirés par le marché italien. 

 

Comment les producteurs répondent-ils à cette croissance de la demande ?

La production italienne est stable ou en légère baisse et en 2013, elle ne dépassera les 300 000 tonnes. Il sera difficile de prévoir des augmentations dans les années à venir. En raison du coût élevé du processus de production et de la matière première, ainsi que de la difficulté à trouver cette dernière sur le marché, la production nationale ne suffit pas pour répondre à la consommation croissante.

Au fil du temps, la forte demande de pellet a conduit tous les producteurs italiens à devenir également importateurs, qui s'approvisionnent principalement dans les pays limitrophes. Pour les raisons susmentionnées, la contribution à l'importation que les producteurs peuvent fournir est importante pour réussir à répondre à la demande, mais avec des volumes certainement relatifs par rapport au total.

 

Au cours des dernières années, plusieurs « crises » relatives à la fourniture du pellet ont créé un certain alarmisme dans l'opinion publique. Comment les expliquer ? Peuvent-elles se répéter ?  

Tous les marchés jeunes et peu structurés sont sujets à des « crises » soudaines dont la gestion est souvent traumatique. Le marché du pellet ne peut être une exception.

Dans le 2007 une soi-disant crise est survenue suite à une augmentation significative des ventes des appareils à pellet qui a engendré une augmentation soudaine de la demande. Les producteurs ne sont pas réussi à se structurer à temps pour répondre aux demandes.

Au fil des ans, le marché et les opérateurs du pellet se sont structurés et renforcés. Ces éléments devraient aider à prévenir la survenue de crises soudaines dans les années à venir.

 

En ce qui concerne le prix, est-il vrai qu'il est destiné à augmenter ?

La difficulté à trouver du pellet sur le marché dans les mois proches de l'hiver a engendré une augmentation sensible qui a inquiété les opérateurs du marché. Actuellement (décembre 2013), le prix du pellet s'avère être sensiblement supérieur par rapport à la même période de l'année passée. Toutefois, l'utilisation avantageuse de ce combustible par rapport au méthane est encore significative.

En touts cas, le nombre croissant des distributeurs internationaux qui voient dans l'Italie un pays riche en opportunités commerciales, et qui s'équipent pour organiser leur logistique d'importation par voie maritime avec le conditionnement du produit dans les ports de plus en plus équipés, permettra dans un avenir proche à la situation critique que l'on vient de passer d'aboutir à un résultat positif avec l'entrée sur le marché de pellet de qualité certifiée, provenant essentiellement des États-Unis avec un prix compétitif

 

AIEL - Associazione Italiana Energie Agroforestali

Annalisa Paniz est l'un des principaux acteurs qui opèrent au sein de l'AIEL, la plus importante association italienne de la filière Bois Énergie. Elle regroupe plus de 300 membres et est organisée en groupes d’intérêt, c'est-à-dire en groupes d'entreprises qui opèrent dans le même segment spécifique de la filière (producteurs professionnels de biomasse, producteurs et distributeurs de pellet, d'appareils domestiques à biomasse, de chaudières et mini-applications de cogénération, installateurs et agents de maintenance d'installations à biomasse).

Le fil conducteur de l'association est depuis toujours la qualité, élément essentiel pour renforcer la crédibilité du secteur. C'est la raison pour laquelle les entreprises qui adhèrent à plusieurs groupes doivent être dotées des certifications de référence : les producteurs professionnels doivent entreprendre un parcours de qualité afin d'introduire sur le marché uniquement des copeaux de bois et du bois de chauffage conformes à la norme, les producteurs et les distributeurs de pellet doivent être certifiés selon le cadre ENplus et les producteurs de technologies (poêles et chaudières) selon les normes européennes de référence.

Ajouter un commentaire

Bonjour et merci pour cet excellent article.

Dans un passé très proche, il y a eu aussi des tensions sur la production de granulés en France.
En effet, ce mode de chauffage rencontre aussi dans notre pays un vif succès.
Mais les producteurs s'organisent, la filière du granulés a vu récemment la création de nouveaux sites de production de pellets.
C'est très rassurant pour l'avenir du chauffage à Granulé en France.
Vous pouvez lire cet article sur Monpoeleapellet.com à ce sujet :

http://www.mon-poele-a-pellet.com/boost-de-la-production-de-granule/

Cordialement, Roger

Merci, Roger, pour le commentaire et pour l'article, vraiment trés interessant! En Italie il y a beaucoup des discussions sur la "sostenibilité" du pellet, parce que la majorité de notre granulé c'est d'importation. Le développement d'une chaîne d'approvisionnement locale à zéro km pourrait être la solution, même en Italie, en consideration du fait que nous avons forêts qui augmentent de 70 000 hectares par an, mais ne sont pas exploités. Nous allons discuter de ce sujet bientôt sur yourFire :)
Merci encore,
Giulia
Rédactrice en chef

Articles Similaires